Gaal (3)

 

Gaal (3)

Le peintre Giotto di Bondone (1267-1337) représenta Judas dans sa fresque « Le baiser de Judas », Der Judasschmùtz, comme traître en manteau jaune, àls Verräter ìma gaala Màntel. C’est sans doute pourquoi le jaune symbolise la trahison et, en France, une personne cocue, Gaal symbolisiart wajjadam der Verrot ùn ìm Frànkrich ebber, wo d’Härner ùffgsetzt bekùmma hett, bref der Trèiabrùch. Hisser un drapeau jaune signifiait au Moyen-Âge que la peste s’était déclarée. A gaaler Fàhna hissa hett ìm Mìttelàlter bedìtta, àss d’Pescht ìsch üssgabrocha ìsch.

Dans d’autres cultures, le jaune symbolise un oiseau de mauvais augure, a Ùnglìcksbrìnger. Et au théâtre, les rideaux ne doivent jamais être jaunes. Ùn ìm Theàter derfa d’Vorhang nia gaal sì.

Le jaune renvoie aussi à la bile, d’Gàll(a), qui jadis passait pour être la cause de tous l es ennuis. Une peau jaune signifiait que la personne était contrariée, envieuse, jalouse, ou avare, verärgert, niidisch, eifersìchtig, odder gitzig.

Au XIIe siècle, lorsque les chrétiens persécutaient les juifs, ceux-ci devaient porter un chapeau jaune, a gaaler Hüet, et sous Hitler, les juifs devaient porter l’étoile jaune, der gaal Jùddastarn.

Van Gogh démontre que l’effet du jaune dépend de sa combinaison avec d’autres couleurs, d’Wìrkung vù Gaal hankt vù der Kombinàtion mìt àndra Fàrwa àb. Quand il associait le jaune et le bleu, cela signifiait pour lui la force et la vie dans sa totalité, d’Kràft ùn s gànza Lawa.

Dans le trafic automobile, le jaune se voit de loin. Ìm Verkehr seht ma Gaal vù witt, c’est pourquoi les panneaux de déviation, par exemple, sont en jaune, ou les gilets… odder « d’gaali Schilè jaunes ».

L e symbole des substances radioactives, noir sur fond jaune, schwàrz ùff gaalem Grùnd, avertit d’un danger mortel ; et quand l’arbitre montre un carton jaune à un joueur, il l’avertit, verwàrnt ar na. Le rouge signifiant l’exclusion. Ce n’est pas très original, puisque chez les animaux, le jaune et le rouge sont les signes d’avertissement d’un animal vénéneux, Wàrnzeicha vùma gìftiga Tiar…

 

Edgar Zeidler

 - Retour - Zruck -