Einbàhnstroß

 

Einbàhnstroß

La voie à sens unique, d Einbàhnstroß, évite la circulation en sens inverse, der Gegeververkehr ou Gejjeverkehr, ce qui d’une certaine manière, rend la circulation plus sûre, dàs màcht der Verkehr uf ein Àrt sìcherer. En démocratie, en revanche, ce n’est pas forcément le cas, ìn ere Demokràtie ìsch’s àwer nìt unbedìngt der Fàll. Je dirais même, sans trop m’avancer, ohne z’witt vorzefàhre, que c’est une voie sans issue, e Sàckgàss. Car, sans controverse et opposition en politique, c’est la voie rapide, d Gschnallstroß, voire l’autoroute, d Autobàhn, vers l’autocratie ou la dictature.

Quand un régime politique instaure un état d’urgence, der Notstànd, il se trouve à la croisée des chemins, steht er àn eme Kritzwag/Kritzwaj. Attention, Kritzwag n’est pas tout à fait la même chose que Kritzung, croisement, par définition dangereux, surtout avec la priorité à droite, wer vor rachts kummt, hät Vorfàhrt, ce qui est totalement absurde, puisqu’en tant que non anglo-saxons, nous avons le volant à gauche, et donc une mauvaise visibilité sur notre droite, e schlachti Sìcht uf unsri racht Sitt. C’est sans doute une des raisons de la multiplication des feux tricolores, Verkehrsàmple, et plus récemment des ronds-points, Rundell ou Kaas, qu’on trouve partout, et pas seulement à l’entrée de la jolie ville de Munster.

Attention ! Sur la route comme en politique, il convient de bien respecter les sens interdits, Durgàngsverbot-Schìlder, d’avoir le pied sur le frein, der Füess uf der Brams, avant de franchir les innombrables ralentisseurs, d unzählige Fàhrbàhnbìckel qui ont proliféré bien après les dos-d'âne, Bodewalle, pour, dit-on, assurer notre sécurité et celle des riverains, mais sans égard pour nos amortisseurs, Stoßdampfer, nos cervicales, Hàswìrwle, et notre colonne vertébrale, Wìrbelsüle ou Wìrwelsül.

Mais revenons à Einbàhnstroß qui peut avoir un sens encore différent. En effet, on peut l’employer pour évoquer des sentiments amoureux non partagés, à sens unique : Der Güschti ìsch mìt sinere Lieb uf ere Einbàhnstroß, s Lisi wìll von em nit wìsse ! Gaston, avec son amour, est sur une voie à sens unique, Louise le bat froid.

Par avance, mes excuses aux lecteurs qui s’appelleraient Güschti ou Lisi que je ne visais pas et qui seraient malencontreusement tombés dans le panneau.

 

Edgar ZEIDLER

 - Retour - Zruck -